Folgen Sie den Route den Burgen and befestigten Städten

plongez dans l'Histoire dans la vallée de Kaysersberg !

L'Alsace est une terre empreinte d'Histoire, de siècles d'échanges, d'art, de civilisation, de conflit... Témoins de ce passé hors du commun, de nombreux châteaux et cités fortifiées de périodes différentes ont traversé les âges et nous rappellent aujourd'hui encore cette illustre histoire

La vallée de Kaysersberg compte à ce titre elle aussi de nombreux ouvrages fortifiés qui ponctuent ses paysages, tant dans le vignoble qu'en montagne

 

chateau ; wineck ; katzenthal ; alsace ; vignoble
Le château du Wineck au milieu des vignes sur les hauteurs du village

Le château du Wineck dominant Katzenthal

Situé dans la petite localité de Katzenthal, le château du Wineck est le seul château alsacien à être entouré de vignes d’où peut-être son nom (wineck – coin du vin).

Construit en 1200 sur un éperon granitique surplombant le village, il comporte un donjon carré de 21 mètres servant de logis d’habitation.

Possession des comtes d’Eguisheim-Dabo puis du comte de Ferrette, le château du Wineck devient propriété des barons de Rathsamhausen au 14e siècle. Ces derniers l’agrandissent et le dotent d’une enceinte supplémentaire pour se protéger d’éventuelles attaques. 

Détruit par un incendie au 15e siècle, le château abandonné tombe en ruine.

En 1972 l’association des amis du Wineck restaure le château et lui offre un nouvel éclat.

 

 

chateau ; kaysersberg ; alsace ; vignoble ; montagne
Château de Kaysersberg au coeur des vignes depuis le jardin des senteurs

Le château de Kaysersberg, surplombant la cité impériale

En 1227 le prévôt impérial Woelflin, fit ériger pour le compte de Frédéric II du Saint-Empire Germanique, sur un promontoire rocheux le château de Kaysersberg afin de contrôler un axe de passage important entre la Haute Alsace et la Lorraine.

D’une architecture romane tardive, le château était relié à la cité par un solide rempart urbain. Flanqué d’un puissant donjon circulaire de 4m qui servait de poste d’observation, le château de Kaysersberg vous charmera par son magnifique panorama.

Le rôle défensif du château déclina avec la prospérité et l’autonomisation de Kaysersberg.

Cependant lors de la Guerre de 30 ans (1618-1648) le château, son logis et ses bâtiments annexes furent incendiés et laissés à l’abandon. Remis en état au 19e siècle il fut classé monument historique en 1841.

Incontournable lors d’une visite de Kaysersberg, sa silhouette est désormais l’emblème de la cité impériale.

 

 

 

chateau ; hohnack ; labaroche ; alsace ; montagne
Château du Hohnack dans la forêt de Labaroche

Le château du Hohnack sur les hauteurs de Labaroche

 

Ce château situé à 940 m d'altitude domine à la fois les vallées qui descendent vers Munster et Kaysersberg. Il aurait été construit à la fin du XIe siècle par les comtes d'Eguisheim à l'emplacement d'un ancien poste de guet romain. Il passe aux Ribeaupierre à la fin du XIIIe siècle et plus tard au XVIe siècle, de grands travaux pour l'adapter à l'artillerie sont entrepris.

En 1650, à la paix de Münster, une garnison du roi de France s'y établit, mais la place étant finalement considérée sans intérêt stratégique, sa démolition intervient en 1655. On peut encore voir aujourd'hui le donjon du XIIe siècle et les remparts remaniés au XVIe siècle, qui comportent de nombreuses pierres à bossage ainsi que des marques de tâcherons. (Source : perso.wanadoo.fr/chateauxforts-alsace).

Comme pour le Hohneck, l’étymologie de Hohnack se décompose en HOHEN + AC probablement racine paléo européenne signifiant pointu, escarpé. 

 

 

chateau ; confrerie ; saint-etienne ; kienthzeim ; alsace ; vignoble
Le château Schwendi à Kientzheim, haut-lieu du vignoble alsacien

Le château Schwendi, de la Confrérie Saint-Etienne au coeur du vignoble à Kientzheim

De la construction originelle datant du 15e siècle entreprise par Jean I de Lupfen, ne subsisterait que la cave voûtée de l'aile ouest et peut-être une partie du gros-œuvre. En effet lorsque Lazare de Schwendi, militaire et découvreur du cépage hongrois de Tokay, acquis le château vers 1563, il l’agrandit et le reconstruit partiellement conférant son style Renaissance actuel.

Le château reste dans la lignée des Schwendi jusqu'en 1770. Puis tout au long du 19e siècle succède plusieurs propriétaires procédant chacun à des travaux différents. Au château sont alors adjointes la tour sud-ouest ainsi qu’une très belle terrasse extérieure. Le terrain est en outre, nivelé laissant la place à un magnifique jardin.

Le château devient propriété de la Confrérie Saint-Étienne en 1972 qui fait restaurer et aménager les locaux pour ses activités. En 1980, le musée du vignoble et des vins d’Alsace s’installe dans les anciennes dépendances.

Sie sind bereits im Elsass?

Dann entdecken Sie DIE perfekte Website
für ein abwechslungsreiches Programm!

www.jaienvie.de
DIE perfekte Website<br> 
für ein abwechslungsreiches Programm!
Gegen Langeweile zertifizierte Website
annonce